L’École des entrepreneurs du Québec sélectionne le Saguenay–Lac-Saint-Jean pour devenir l’un de ses nouveaux campus

L’École des entrepreneurs du Québec (ÉEQ) a dévoilé ce matin les quatre (4) régions qui accueilleront les nouveaux campus de l’ÉEQ au cours de la prochaine année, menant au nombre de huit (8) ses points de service dans la province, avec la présence de la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Mme Marie-Eve Proulx.

En mars dernier, le gouvernement provincial annonçait dans son budget 2019-2020, l’octroi d’une somme de 7 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir la mise en place de quatre nouveaux campus de l’École des entrepreneurs du Québec.

« Nous sommes très heureux de constater que le modèle de l’École, basé sur plus de 35 ans d’expérience et qui mise sur le développement des compétences entrepreneuriales, soit reconnu et puisse prendre force en tant que grand réseau québécois de formation. Nous sommes reconnaissants du soutien accordé en contribution à notre mission, soit rendre le plus accessible possible notre offre de services aux Québécois et Québécoises », de commenter André D’Orsonnens, le président du Conseil d’administration de l’ÉEQ.

« L’entrepreneuriat est un puissant moteur de croissance et de création de richesse. C’est pourquoi nous avons fait de l’implantation de nouveaux campus de l’École des entrepreneurs du Québec une priorité économique. Notre objectif, avec cette expansion, est de faciliter l’accès à des formations sur mesure pour bonifier les compétences des entrepreneurs en région. Nous souhaitons ainsi que chaque région se développe selon ses spécificités. Je suis très fière des outils et des infrastructures que le gouvernement et ses partenaires sont en train de mettre sur pied pour soutenir les gens d’affaires de toutes les régions du Québec », souligne la ministre déléguée Marie-Eve Proulx.

Plusieurs régions ont répondu à l’appel à candidatures lancé par l’ÉEQ pour collaborer à la mise sur pied de ces nouveaux campus, en complémentarité et en collaboration avec les organisations de développement économique déjà en place sur le territoire de la province.

Les régions de Chaudière-Appalaches, des Laurentides, de la Montérégie et du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont été choisies pour la qualité de la proposition des organismes soumissionnaires ainsi que pour la forte mobilisation de leurs partenaires régionaux respectifs. Ces régions s’ajouteront à celles du Bas-Saint-Laurent, de la Mauricie, de Montréal et de l’Outaouais déjà actives auprès des entrepreneurs.

« Nous avons très hâte de nous associer à de nouveaux partenaires locaux pour canaliser notre offre de formation en l’adaptant selon les besoins et particularités entrepreneuriales régionales. Nous le voyons sur le terrain ; les défis des gestionnaires de petites et moyennes entreprises sont nombreux et variés. Nous serons à leur écoute ainsi qu’à l’écoute des organismes régionaux existants pour propulser le talent en affaires », d’ajouter Michel Fortin, président-directeur général de l’ÉEQ.

Les villes qui accueilleront ces nouveaux points de service seront déterminées ultérieurement. L’École des entrepreneurs du Québec et ses huit (8) points de service prévoit former plus de 31 200 entrepreneurs d’ici 2022.

– 30 –

 

(Sur la photo: Madame Joanne Doucet, coordonnatrice de La SUITE entrepreneuriale Desjardins (division CIDAL), Monsieur Michel Fortin, directeur général de l’École des entrepreneurs du Québec, Madame Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, monsieur Marc Moffatt, directeur général de la CIDAL

Source : Tiré du communiqué de presse diffusé par l’École des entrepreneurs du Québec

 

Retour