La CIDAL lance une première cohorte d’accompagnement en transfert d’entreprise

La Corporation d’innovation & développement Alma  – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL), en partenariat avec le Centre de transfert d’entreprise du Québec et le bureau de Services Québec d’Alma, lance la toute première cohorte du Programme d’accompagnement en transfert d’entreprise sur le territoire de Lac-Saint-Jean-Est.

Cette première cohorte, dont la tenue est prévue en mai, vise l’accompagnement de cinq PME de secteurs structurants, soit manufacturier, industriel ou autres comptant dix employés ou plus, dont la relève interne ou externe est déjà identifiée.

 

Moyennant une contribution financière d’environ 7 000 $ par entreprise, le programme comprend 60 heures de coaching, une évaluation marchande de l’entreprise, un diagnostic de l’état d’avancement du projet, un plan d’action et une évaluation du potentiel entrepreneurial des releveurs. Le programme est aussi composé de cinq demi-journées de formation pour les cédants et les releveurs en lien avec différentes composantes du processus, dont les aspects psychologiques et familiaux, les aspects légaux et fiscaux ainsi que les ressources humaines, stratégiques et organisationnelles.

«Ce projet constitue pour les entreprises une opportunité exceptionnelle de se faire accompagner dans leur processus de transfert d’entreprise et ce, à très bon coût. La valeur du programme est estimé à 30 000 $ et offre une garantie d’avancement important dans les démarches de transfert», explique le conseiller sénior au sein du Centre de transfert d’entreprise du Québec, M. Langis Lavoie, en ajoutant que deux entreprises ont déjà confirmé leur participation.

Le maire de la Ville d’Alma et président de la CIDAL, M. Marc Asselin, précise: «Le processus de transfert d’entreprise est très complexe et requiert généralement de deux à sept années. Il est important d’inciter les entrepreneurs à passer à l’action le plus tôt possible pour assurer la pérennité des entreprises, cœur de la santé économique du territoire».

Ce projet, qui vise la tenue de plusieurs cohortes subséquentes, est réalisable grâce à la participation du gouvernement du Québec ainsi qu’à l’appui financier de la CIDAL, Desjardins et la Société d’aide au développement de la collectivité Lac-Saint-Jean-Est (SADC).

Retour