La CIDAL crée un fonds d’urgence d’un demi-million $ pour les entreprises impactées par la COVID-19

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Alma, le 20 mars 2020- Face à l’urgence d’aider les entreprises impactées par la COVID-19, la Corporation d’innovation & développement Alma – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) crée un fonds d’urgence d’un demi-million $ pour la communauté entrepreneuriale de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

«En marge des mesures atténuantes mises de l’avant par les différents paliers de gouvernement, notre équipe est à pied d’œuvre pour déployer des mesures de support aux entrepreneurs du territoire de la manière la plus concrète et rapide possible», explique le directeur général de la CIDAL, M. Marc Moffatt.

Fruit d’une étroite collaboration avec les bailleurs de fonds de la CIDAL, soit la MRC de Lac-Saint-Jean-Est et la Ville d’Alma, le fonds d’urgence servira à appuyer les entreprises pendant la pandémie, mais aussi lors de l’après-crise. «Au-delà de l’aide actuelle, il faut aussi penser à supporter leur redressement et leur consolidation pour assurer leur pérennité», poursuit M. Moffatt.

La création de ce fonds d’urgence fait partie d’un plan d’actions mis sur pied par l’organisme de développement économique pour soutenir le milieu entrepreneurial du territoire pendant cette crise. Certaines mesures sont déjà en place, notamment un moratoire complet avec congé d’intérêts d’une période de 6 mois pour toutes les entreprises ayant un prêt à la CIDAL. «Les entreprises n’ont pas besoin d’en faire la demande; celui-ci est appliqué automatiquement à tous», précise le directeur général.

À L’ÉCOUTE DES BESOINS

Afin d’ajuster ses mesures, la CIDAL a acheminé un questionnaire aux quelque 1250 entreprises de la MRC pour connaître leurs besoins immédiats et leur situation actuelle. En tant qu’organisme de première ligne, la CIDAL fera le pont avec les différents organismes régionaux d’aide aux entreprises en lien avec les mesures atténuantes disponibles. Une équipe tactique débutera l’analyse des besoins dès la semaine prochaine afin de déployer le fonds d’urgence conformément à certains critères : «Nous prendrons notamment en compte le lien de causalité entre la situation financière de l’entreprise et le contexte de la COVID-19, l’urgence d’agir et l’impact de ce soutien sur la continuité de celle-ci», détaille M. Moffatt.

Celui-ci rappelle l’importance de soutenir et d’entreprises les entreprises locales pendant cette période difficile qui, selon lui, pourrait faire toute la différence : «La santé économique de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est est l’affaire de tous», conclue-t-il.

 

Retour